i/O

Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
Image Slide 1
Photo → Valérie Remise
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Synopsis

Face à l’ampleur grandissante des technologies visant à nous « améliorer », à refuser notre finitude et à reconsidérer ce qui nous précède et nous succède, Dominique Leclerc active un espace de réflexion intimiste et sensible, aux lisières du réel et de l’imaginaire.

Accompagnée par ses deux acolytes, Patrice Charbonneau-Brunelle et Jérémie Battaglia, elle construit sur scène une archive destinée aux humains de demain. Composée d’objets et de récits qui célèbrent notre fragilité et notre désuétude, ce legs sensible et ludique offre un pas de recul nécessaire face à la transformation de notre espèce.

Pièce de science-friction qui allie récit, autofiction et documentaire, i/O explore les fictions qui nous forment et façonnent notre être-au-monde.

Sommes-nous les dernières générations à affronter le deuil et la perte d’un être cher?

Les avancées des biotechnologies feront-elles de nous les derniers spécimens humains issus de la génétique du hasard?

Comment (re)penser notre éphémérité et notre devoir de passation à l’aune de ces transformations?

i/O est un spectacle sur notre besoin de croyance.
Sur la liberté de reproduction, de lègue.
Sur la peur de disparaître.
Sur notre rapport à l’éphémérité, au deuil.
Sur la tentative d’habiter notre monde abimé sans sombrer dans la dystopie.

Une invitation aussi douce que franche à inventer d’autres futurs.

Pour lire le mot de l’autrice et co-metteuse en scène Dominique Leclerc, ainsi que celui du co-metteur en scène Olivier Kemeid → CLIQUEZ ICI


En tournée

NOUVELLES DATES À VENIR EN 2023


Bande-annonce

 


Extraits de critiques et entrevues

Critique
i/O : Les chemins lumineux ★★★★ | La Presse

Entre « science-friction, autofiction et théâtre documentaire », i/O propose une ode à la force et à la fragilité du genre humain. À travers une quête à la fois intime et universelle, la créatrice interroge la science, ce nouvel opium du peuple, sans jugement autre que le désir de mieux comprendre. Elle cherche aussi à établir un dialogue entre différents mouvements philosophiques : le posthumanisme, le transhumanisme et autres « techno-utopies ».

Entretien
Mourir, oui ou non ? | La Presse

« Finalement, le spectacle, c’est un tricot entre le présent et des futurs hypothétiques, me dit-elle. En 1940, si on avait demandé aux gens s’il était possible d’aller sur la Lune, ils auraient répondu que non ! Qu’est-ce qui se peut réellement, dans un avenir proche ? Je ne le sais pas ! En ce moment, j’essaie juste d’habiter le trouble. Habiter ce monde qui n’a pas de sens. »

Critique
Dessine-moi un dimanche | Radio-Canada

« Cette création incarne tout ce que le théâtre doit être, de l’émotion, de la réflexion, de la magie dans la mise en scène, des images fortes sur scène, un propos qui nous emmène complètement ailleurs, des phrases inoubliables, vraiment, c’est réussi sur toute la ligne. »

Entrevue
Le legs scénique de Dominique Leclerc | Le Devoir

« Il y a beaucoup de confusion, surtout dans la langue française, entre transhumanisme et post-humanisme », note la créatrice, spécifiant qu’elle se voit « obligée de faire de grosses généralités » pour distinguer entre le premier, mouvement contrasté mais très technophile, qui veut créer un « surhumain », et le second, plus « culturophile, post-dualisme, post-anthropocentrique ». « On voit avec la pandémie, avec l’urgence climatique, que ça ne marche plus, de mettre l’humain au centre. Il faut se repositionner. » Et le post-humanisme, qui voit l’humain comme une notion plurielle, qui n’est pas que la technologie qu’il crée, mais aussi « l’environnement avec lequel on est constamment en relation », lui parle désormais bien davantage que le transhumanisme.»

Découvrez l’entièreté des critiques, entretiens et entrevues en suivant CE LIEN.


Commentaires spectateur·trice·s

« Sensible. Touchant. Intelligent. Poétique. Impeccable. Extrêmement bien ficelé et interprété. Authentique. Tu ne veux pas manquer ça. Tu ne peux pas manquer ça. Tu ne dois pas manquer ça ! Merci et bravo. » D. THIBAULT

« Excellent spectacle! À voir!» K. AUBERT

« Bonjour, j’ai assisté à votre pièce ce soir au Cégep Ahuntsic et j’ai un mot pour vous: MERCI. Merci d’avoir monté une si belle création, de nous partager votre intelligence, vos questionnements, doutes, ressentis. Un grand moment de théâtre pour moi. BRAVO et svp, continuez!! Quand je regardais votre pièce je me disais que OUI, les arts vivants sont là pour rester! » H. CARON

« Si vous voulez être confronté.e à de touchants humains qui parlent des enjeux posthumains avec profondeur et poésie, allez voir i/O! Cette pièce est un bijou et me marquera longtemps. Bravo à la compagnie Posthumains et à Dominique Leclerc!» A. FRANÇOIS

De l’amour, de l’amour et encore plus d’amour ICI.


Photo : Valérie Remise pour le CTD’A

L’équipe

Texte
Dominique Leclerc
Mise en scène
Olivier Kemeid + Dominique Leclerc
Interprétation
Dominique Leclerc, accompagnée de Jérémie Battaglia et Patrice Charbonneau-Brunelle

Vidéo
Jérémie Battaglia
Partenaire de création et scénographie
Patrice Charbonneau-Brunelle
Assistance à la mise en scène
Anne-Sara Gendron
Dramaturgie
Émilie Martz-Kuhn
Éclairages et régie
Marie-Aube St-Amant Duplessis
Conception sonore
Andréa Marsolais-Roy
Costumes
Leïlah Dufour Forget

Intégration vidéo
Pierre Laniel + Zachary Noël-Ferland
Régie vidéo
Zachary Noël-Ferland
Collaboratrice au mouvement
Marilyn Daoust
Traduction des verbatims pour surtitres
David Laurin
Direction technique
Guillaume Lafontaine-Moisan
Assistance à la scénographie
Ximena Pinilla
Maquillage et coiffure
Justine Denoncourt-Bélanger

Production déléguée
LA SERRE- arts vivants
Diffusion
Tournées Paule Maher
Comptabilité
Renée Hudon

Une coproduction de Posthumains + Centre du théâtre d’aujourd’hui
En collaboration avec LA SERRE – arts vivants
et avec le soutien de
Posthumanism Research Institute de Brock University
Conseil des arts du Canada
Conseil des arts et des lettres du Québec
Conseil des arts de Montréal
L’Office national du film du Canada
CEAD – Centre des auteurs dramatiques
Lieux de résidence
Théâtre de la Ville, Longueuil
Théâtre le Trillium, Ottawa